Protocole Covid 19

Protocole Covid 19

Dernière mise à jour

06/04/2021

 

Les principales mesures sont les suivantes:

– Les pratiques sportives en ERP de plein air sont autorisées dans le respect des points suivants:

– dans un rayon de 10 km autour de son domicile
– distanciation de 2 m minimum obligatoire entre les pratiquants
– interdiction de tout sport
collectif avec contact
– dans le respect des horaires du couvre-feu (pratiquants et éducateurs)

Concernant les activités sur l’espace public et la voie publique, il s’agit des mêmes règles avec en plus une limitation à 6 personnes maximum que l’activité soit encadrée ou pas.

Les activités physiques et sportives en ERP de type X sont interdites, excepté pour les publics prioritaires.

 

Décisions sanitaires pour le sport à partir du 3 avril 2021 :

UNIQUEMENT DANS UN RAYON DE 10 KM AUTOUR DE SON DOMICILE ET SOUMIS AU RESPECT DU COUVRE-FEU


Suite aux annonces du Président de la République, le Ministère des Sports détaille les nouvelles mesures qui entrent en vigueur pour le sport à partir du samedi 3 avril 2021 à minuit.

L’aggravation de la situation sanitaire conduit le gouvernement à généraliser à toute la France hexagonale, les mesures de restrictions suivantes :
– couvre-feu à 19h,
– télétravail systématique,
– commerces fermés selon la liste déjà définie,
– pas de déplacement inter-régionaux après le 5 avril sauf motif impérieux,
– pas de déplacement en journée au-delà de 10km du domicile sauf motif impérieux.


« Toutefois, l’activité sportive, considérée comme une nécessité pour le bien-être physique et psychique de chacun, est préservée, précise le Ministère des Sports. Aussi la pratique sportive individuelle reste possible en extérieur tant dans l’espace public que dans les équipements sportifs de plein air, sans limitation de durée mais dans un rayon de 10 kilomètres autour de chez soi, dans le respect du couvre-feu (de 6h à 19h) et muni d’un justificatif de domicile.
Les publics prioritaires que sont les sportifs de haut niveau, les sportifs professionnels, les publics en formation professionnelle, les personnes en situation de handicap et celles bénéficiant d’une prescription d’activité physique adaptée restent autorisés à utiliser l’ensemble des équipements sportifs (clos et couverts comme de plein air).

Pour la pratique sportive des mineurs
Considérant que l’activité physique et sportive est indispensable pour notre jeunesse et soucieux d’apporter des solutions aux familles pour prendre en charge les enfants en plein air, de manière organisée, encadrée et sécurisée dans cette période marquée par les vacances scolaires, le gouvernement a autorisé la pratique en extérieur uniquement et dans le respect de la distanciation, qu’elle se déroule dans l’espace public ou dans les équipements sportifs de plein air. Toutefois, le couvre-feu (dans toute la France) et la limitation à 10 km autour du domicile devront être respectés.

Pour la pratique sportive des majeurs
La pratique sportive reste possible dans l’espace public comme dans les équipements sportifs de plein air dans le respect de la distanciation mais sans limitation de durée. Elle est toutefois limitée dans un rayon de 10 kilomètres autour du domicile et soumise au respect du couvre-feu.

Pour les publics prioritaires
Les publics prioritaires suivants : sportifs professionnels, sportifs de haut niveau et autres sportifs inscrits dans le Projet de performance fédéral, personnes en formation universitaire ou professionnelle, personnes détenant une 1/2 prescription médicale APA et personnes en situation de handicap reconnu par la MDPH ainsi que l’encadrement nécessaire à leur pratique, conservent l’accès à l’ensemble des équipements sportifs (plein air et couverts). Toutefois, comme c’est déjà le cas, seuls les sportifs professionnels, les sportifs de haut niveau, les publics en formation professionnelle ainsi que l’encadrement nécessaire à leur pratique, seront autorisés à déroger au couvre-feu.

Concernant les éducateurs sportifs
Les éducateurs sportifs conservent l’autorisation à déroger au couvre-feu, uniquement au titre de leur activité professionnelle, c’est-à-dire pour encadrer les sportifs professionnels, sportifs de haut niveau ou personnes en formation professionnelle.
Les autres activités des éducateurs devront s’effectuer dans le respect du couvre-feu.
Les coachs privés peuvent également poursuivre leur activité professionnelle à l’extérieur uniquement dans le respect des horaires de couvre-feu (19h à 6h).

 

ARRÊTÉ RÉGLEMENTANT TEMPORAIREMENT LES ACTIVITÉS MARITIMES SUR LE LITTORAL ATLANTIQUE AFIN DE FAIRE FACE À L’ÉPIDÉMIE DE COVID-19

Compte tenu de la recrudescence des personnes atteintes par la Covid-19 constatée ces derniers jours, le président de la République a décidé, le 28 octobre 2020, de prendre des mesures pour réduire à leur plus strict minimum les contacts et déplacements sur l’ensemble du territoire en établissant un confinement du 30 octobre au 1er décembre minimum.

Le respect du confinement est nécessaire pour stopper la propagation de l’épidémie et préserver ainsi la santé de chacun. L’ensemble de ces mesures ont été détaillées dans le décret n°2020-1310 du 29 octobre 2020. La pratique de loisir des activités nautiques, de plaisance et de plongée est interdite.

L’arrêté de la préfecture maritime de l’Atlantique n°2020-109 du 2 novembre 2020 apporte les précisions suivantes :

  • Les activités nautiques pratiquées par des sportifs professionnels et de haut niveau restent autorisées ;
  • Les activités organisées dans un cadre scolaire et périscolaire restent autorisées ;
  • Les activités sportives participant à la formation universitaire restent autorisées ;
  • Les activités physiques de personnes munies d’une prescription médicale ou présentant un handicap reconnu restent autorisées ;
  • La navigation nécessaire à la mise en hivernage ou la vérification des lignes de mouillages des navires de plaisances mouillés hors des ports maritimes est autorisée ;
  • La navigation de plaisance pour motif personnel impérieux est aurotisée ;
  • Les manifestations nautiques sont interdites sauf si elles rentrent dans le cadre du maintien de l’activité des sportifs professionnels et de haut niveau ;
  • Les activités professionnelles en mer restent autorisées ;
  • Les activités de transport de passagers en mer sont autorisées dans les conditions du décret n°2020-1310 du 29 octobre 2020 ;
  • La navigation dans le cadre d’une mission de service public ou d’une opération de sauvetage reste autorisée.

La préfecture maritime rappelle la nécessité de rester chez soi et de reporter ses sorties en mer afin de vous protéger et de ne pas exposer davantage les personnels de secours et de santé, déjà très sollicitées et dans des conditions bien souvent difficiles.

Chaque opération de secours en mer peut représenter une victime en plus à prendre en charge par des services hospitaliers actuellement en première ligne pour combattre l’épidémie.

Les contrevenants seront sanctionnés. Des contrôles seront réalisés par les services de l’Etat pour veiller à la bonne application de ces règles en mer.

Lien vers l’arrêté de la préfecture maritime de l’Atlantique n°2020-109 du 2 novembre 2020 : https://www.premar-atlantique.gouv.fr/uploads/atlantique/arretes/3d600f42e15cdd7ce58bd2064b97eb67.pdf

  • 23/06/2020 : Disposition phase 3 du déconfinement

décret du 31 mai modifié le 21 juin (ci-joint):

La distanciation

La règle générales des mesures d’hygiène et de distanciation sociale (de 1 mètre) reste applicable en tout lieu et en toutes circonstances (cf article 1er du décret).
Cependant, des mesures particulières peuvent être adoptées selon les circonstances, et notamment en accueil de mineurs. Ces mesures sont listées dans le protocole du 18 juin.

  • La distanciation perdure entre les groupes de mineurs et entre les mineurs de groupes différents
  • La distanciation perdure dans les espaces clos entre les encadrants et les mineurs
  • La distanciation perdure dans les espaces clos entre mineurs de groupes différents
  • La distanciation ne s’applique pas entre les mineurs d’un même groupe. C’est la raison pour laquelle les groupes constitués doivent l’être, dans la mesure du possible, pour toute la durée de l’accueil.
  • Pour la restauration, la distanciation (1m) s’applique entre les tables mais pas entre les mineurs

La taille des groupes

  • il n’y a plus de nombre limité d’enfants par groupe
  • les groupes doivent néanmoins être de « petite » taille; cette notion est laissée à la libre appréciation (et responsabilité) de l’organisateur
  • ils doivent être constitués, dans la mesure du possible, pour la durée de l’accueil

Le transport

  • tous les types de transports sont désormais autorisés
  • les personnes d’un même groupe peuvent s’assoir sans nécessité de distanciation; entre des groupes différents la distanciation doit être la plus grande possible (cf article 14-15-16)
  • le port du masque reste obligatoire (pour les plus de 11 ans) dans les transports publics (article 15)
  • il n’est pas obligatoire dans les transports privés collectifs (car, minibus); mais les groupes doivent respecter une distance (exemple, une rangée de siège entre deux groupes différents); si celle-ci n’est pas possible, le port du masque est recommandé

Le port du masque

  • il n’est plus obligatoire pour les mineurs
  • sauf en déplacement pour les plus de 11 ans (lorsqu’ils circulent dans l’accueil, en sortie); d’où la nécessité de limiter au maximum la circulation des mineurs
  • il n’est obligatoire pour les encadrants et toutes personnes prenant part à l’accueil que lorsque la distanciation n’est pas possible

Les activités

  • seuls les sports de combat restent interdits
  • toutes les autres activités physiques et sportives sont autorisées, y compris les sports collectifs
  • la distanciation de 2 mètres perdure, sauf lorsque, par sa nature même, l’activité sportive ne le permet pas (c’est le cas des sports collectifs). Pour rappel, les jeux de balles ne sont pas des activités sportives.

La déclaration des locaux

  • les locaux supplémentaires utilisés doivent être identifiés dans la déclaration

Les personnes extérieures

  • les encadrants d’activités sont soumis aux mêmes règles que les animateurs
  • les responsables légaux ne sont admis qu’à titre exceptionnel sur les lieux d’activité des mineurs (on entend par lieux d’activités tous les locaux et espaces (intérieurs/extérieurs) utilisés par l’accueil de loisirs)
  • l’interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes dans l’espace public perdure; il vous faut donc éviter les attroupements devant l’accueil de loisirs
  • 15/06/2020 : Ouverture officielle de l’école de surf

Protocole préconisé par le ministère des sports et la FFS mise en place, testé et validé. Tout est prêt pour vous accueillir sur la plage de Bidart l’Uhabia.

  • 29/05/2020 : Préparation montage de la cabane sur la plage de l’Uhabia

La mise en place de la cabane se précise. L’ecole va ré ouvrir en mode normal statique les jours qui suivent et nous seront fin près dés le WE prochain. Un aménagement sera opéré pour nos points de Rdv et des gestes barrières mis en place sur site.

  • 28/05/2020 : Dispositif plage Dynamique allégé dés ce WE.
  • 20/05/2020 : Présentation Ambassadeur Littoral Bidart

⚠️ Vous aimez l’océan et vos plages! ! alors venez nous aider et participer à cette belle mobilisation citoyenne pour que les plages et océan restent ouvert … On vous attends

  • 19/05/2020 : Arrêté 2020/137   –  Plages de  BIDART
  • 15/05/2020 : recherche Ambassadeurs du littoral 

L’accès au littoral rouvre ce samedi 16 mai, suivant le concept de « plages dynamiques ». De nombreux bénévoles « Ambassadeurs du littoral » assurent une mission de médiation en sensibilisant les usagers du littoral au respect des gestes barrières lors de leurs activités sur et aux abords des plages.

Si vous êtes vous-même un usager actif du littoral, vous pouvez proposer votre participation bénévole en remplissant un formulaire en ligne 

Parallèlement, la police municipale effectuera des patrouilles de prévention et de contrôle y compris les week-ends, ainsi que la police nationale par voie terrestre et aérienne.

Bidart, commune du Pays Basque dans le 64, entre Saint Jean de Luz et Biarritz – Agglomération Pays Basque : Actualités, Agenda, Entreprises, Associations, Démarches, etc …

  • 14/05/2020 : Déconfinement. Réouverture officielle des plages en mode dynamique au Pays Basque

Suite à la réunion entre les maires de la côte Basque et le préfet du département à la sous-préfecture de Bayonne, le préfet a autorisé l’ouverture des plages dès samedi 16 mai.

Bonne nouvelle pour les commerçants et habitants des Pyrénées-Atlantiques. Une réunion a eu lieu entre les maires de la côte basque et le préfet Eric Spitz, à la sous-préfecture de Bayonne ce jeudi 14 mai à 14h30, afin de discuter de l’ouverture des plages en mode dynamique. Le préfet a répondu favorablement à leur demande à condition de respecter les règles présentées par les maires des huit communes. Les plages ouvriront donc à partir du samedi 16 mai  2020.

Ouverture limitée des « plages dynamiques »

Sur les 35 kilomètres du littoral basque, l’ouverture se fera dans des conditions de « plages dynamiques » et entre 6h et 19hafin d’éviter les rassemblements festifs. Dans ces créneaux horaires, les gens pourront marcher ou courir sur la plage ou aller dans l’océan à condition d’exercer une pratique sportive individuelle (nager, surfer…). Il sera bien sûr interdit d’être statique sur la plage.

Aménagement des plages

Des entrées et sorties différentes pour accéder aux plages seront instaurées afin d’éviter le chassé-croisé entre les gens et pour faire respecter les distances physique.

Le travail en commun des huit maires de la côte basque a permis cette réouverture. Le préfet tient a féliciter le travail de ces maires qui ont « réussi a trouver un front commun rapidement » pour preuve une signalétique commune va être mise en place sur toutes les plages de la côte basque.

Le maire d’Anglet Claude Olive se dit « heureux de cette décision » et de cette communion entre tous les maires du littoral.

Une surveillance accrue

Il n’est pas question de passer la soirée à prendre l’apéro autour d’un feu de bois sur la plage […] Aucun sport collectif n’est autorisé sur les plages
Le préfet des Pyrénées-Atlantiques précise qu’une « surveillance par hélicoptère et des prises de photos aériennes » seront effectuées pour vérifier si toutes les règles sont respectées sur les plages basques. Toutes les semaines la gendarmerie et la police feront un rapport au préfet.

Du côté des communes, en plus de la police municipale, des médiateurs seront présents sur les plages afin de sensibiliser les usagers et policiers municipaux et faire respecter les règles.

Cette décision prendra donc effet dès le 16 mai 2020.

  • 12/05/2020 : Les maires du littoral basque réclament l’accès aux plages dès ce week-end

C’est le maire de Bidart, Emmanuel Alzuri, qui porte le projet de « plage dynamique » au nom de tous les maires des communes de la côte basque. Les élus d’Anglet, Biarritz, Bidart, Guéthary, Saint-Jean-de-Luz, Ciboure, Urrugne et Hendaye parlent d’une même voix. Ils souhaitent avoir une position unitaire sur l’épineuse question de l’accès aux plages et ont présenté leur dossier ce mardi au préfet des Pyrénées-atlantiques.

« Nous proposons un système de plage dynamique qui interdit de stationner sur sa serviette mais permet d’aller nager ou surfer », explique Emmanuel Alzuri.

C’est quoi une plage dynamique ?

Le concept de « plage dynamique » prévoit donc que les plages soient ouvertes à la promenade, à la baignade et aux sports nautiques comme le surf, du petit matin jusqu’à 19 heures le soir. Cela signifie qu’il ne sera pas question de poser sa serviette sur le sable pour bronzer des heures durant. Non, il sera seulement possible de se promener en marchant sur le sable, de faire son jogging, de se baigner ou de surfer. Ainsi nulle concentration de population ne sera à craindre.

La limite de 19 heures évitera aussi les rassemblements pour des pique-niques ou des apéritifs au coucher de soleil. Mais attention, les maires préviennent qu’en cas de débordements, l’opération sera immédiatement stoppée. La convivialité devra encore attendre !

Ce dispositif, présenté au préfet, vient en dérogation à l’interdiction gouvernementale en vigueur depuis le début du confinement le 17 mars. Les plages dynamiques ne seront en place que pour deux semaines puisque le 2 juin, de nouvelles mesures seront annoncées pour la deuxième phase du déconfinement.

S’il est validé, le possible accès aux plages viendra compléter l’assouplissement déjà en vigueur depuis ce mardi matin, avec la réouverture des sentiers et espaces longeant les plages. Des mesures qui vont certainement faire retomber la frustration des promeneurs et des sportifs, en espérant que le soleil soit de la partie !

  • 10/05/2020 : Recommandations Sanitaires de la FFS

NOTE D’INFORMATION
Dimanche 10 mai 2020

surf

COVID19 – RECOMMANDATIONS SANITAIRES DE LA FÉDÉRATION FRANÇAISE DE SURF AUX PRATIQUANT
La Fédération Française de Surf communique sur Les recommandations sanitaires adressées aux pratiquants du Surf et des disciplines associées et des pratiquants du Stand Up Paddle.
Pour rappel, la règle générale reste la fermeture des plages, des lacs et des centres nautiques. Seuls les spots des communes ayant reçu une autorisation préfectorale pourront être prochainement ouverts à la pratique du surf et des disciplines associées, et du Stand Up Paddle.
La FFSurf demande à tous les pratiquants de respecter le travail des maires des communes engagées. Lesquels vont avoir besoin de quelques jours pour présenter et faire accepter leur dispositif pour une autorisation d’accès à la plage, et pour la reprise de l’activité surf.

surf

  • 07/05/2020 : Tout est possible à compter de ce jour !!!    

« Les mesures proposées par le Gouvernement dans le cadre du projet de Loi prorogeant l’État d’urgence sanitaire permettraient d’autoriser – par exception – la pratique sportive individuelle du Surf et de ses disciplines associées à compter du 11 mai.

La Fédération Française de Surf s’en félicite et remercie chaleureusement l’ensemble des personnes et des acteurs institutionnels qui se sont mobilisés pour concevoir et proposer un dispositif permettant la pratique du Surf dans le respect de règles sanitaires qui s’imposent à tous.

Les Préfets, sur demande des Maires, seront chargés de mettre en œuvre les mesures autorisant la pratique de nos disciplines.

La FFSurf apportera son soutien à l’Etat, aux Ministères, aux Préfets, aux élus des Collectivités territoriales et locales pour les accompagner dans cette première phase de déconfinement progressif.

La FFSurf appelle tous les pratiquants de l’ensemble des disciplines de Surf, licenciés ou non, à un strict respect des règles qui seront mises en place. C’est en adoptant une attitude responsable et citoyenne que nous réussirons le déconfinement ainsi qu’une reprise progressive et durable du Surf. ».

  • 06/05/2020 : Amendement rejeté ce soir au vote 

Video à partir de 3h35 jusqu’au vote à 3h41.

Retour à la case départ.

  • 06/05/2020 : Le gouvernement confirme la fermeture des plages jusqu’au 01 juin …
  • 30/04/2020 : Fédération Française de Surf & Vous

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Mercredi 29 avril 2020

surf

LA FÉDÉRATION FRANÇAISE DE SURF DÉFEND LE CONCEPT DE PLAGE DYNAMIQUE ET DE RETOUR À L’OCÉAN LE 11 MAI

La Fédération Française de Surf était conviée ce mercredi matin à une visioconférence organisée par le Comité National Olympique et Sportif Français, en présence de toutes les fédérations olympiques.

Associée aux autres fédérations du nautisme, la FFSurf a défendu ce mercredi matin « une solution transitoire du 11 mai au 2 juin pour que les gens puissent avoir accès à l’océan dans le cadre d’une pratique sportive individuelle en respectant les consignes sanitaires et la distanciation physique » fait savoir Jean-Luc Arassus, le président de la FFSurf.

Le concept de la plage dynamique est soutenu par l’ensemble des présidents des fédérations nautiques, dont la voile, et par le président du CNOSF Denis Masseglia. Lequel a porté cette proposition à la Ministre des Sports Roxana Maracineanu en fin de matinée.

Pour Jean-Luc Arassus, « le surf est dans les clous pour une reprise de l’activité dès le 11 mai en attendant la réouverture des plages le 2 juin. » 

Le Premier Ministre a indiqué dans son discours qu’il sera possible « de pratiquer une activité sportive individuelle en plein air. »

La FFSurf ajoute avoir transmis toutes ses propositions à l’ensemble des Ministères et Préfectures concernés.

Ce mercredi après-midi, le président de la FFSurf aura un rendez-vous téléphonique avec la Fédération des Industries Nautiques (FIN) pour évoquer le sujet de la réouverture des plages.

Il exposera le concept de la plage en mouvement demain jeudi, au cours d’une réunion regroupant 60 députés conduite par Pascale Fontenel-Personne, députée de la Sarthe et co-présidente du Groupe d’études Tourisme.

Pour conclure, la Fédération Française de Surf appelle à la plus grande discipline et au respect le plus strict du confinement en vigueur depuis le 17 mars. Nous avons été alertés par le Ministère de l’intérieur sur le nombre de verbalisations de surfeurs, en hausse ces derniers jours. C’est intolérable ! Cela risque de compromettre la suite de nos négociations. Nous le répétons, restez chez vous. »

  • 29/04/2020 : Plages fermées jusqu’au 01 Juin

Les activités physiques et sportives en extérieurs seront possibles à compter du 11 mai en respectant la distanciation physique. Par contre les plages et accès seront interdits et fermés jusqu’au 01 juin. Pour ce qui est des pratiques aquatiques comme le surf, bodyboard, body surf, natation ect…???

Des visioconférences doivent avoir lieu  la semaine prochaine entre les maires du littoral et les ministères afin de clarifier la situation. Nous vous tiendrons au courant. En attendant respectons le confinement provisoire jusqu’au 11 mai, ne surfez pas !!!

  • 11/04/2020 : Inscription ouverte Ecole de Surf  H2O

Les pré inscriptions sont possibles sous réserve d’ouverture dés que possible. Nous attendons les prochaines notifications de l’Etat. Ce mardi 28 avril vers 15h00, le premier ministre Edouard Philippe présentera le plan de déconfinement à l’Assemblée Nationale. Nous mettrons tout en oeuvre et prendrons en compte les préconisations de l’Etat.

  • 03/04/2020 : Mise en place et ré organisation de notre structure

Nous continuons à assurer une permanence téléphonique tous les jours de 10h à 17h.

  • 01/04/2020 : Modalités des nouvelles Conditions d’Annulation/Remboursement

Pour toute inscription et règlement réalisés avant le 17 mars 2020,  les cours et stage de surf non effectués durant les dates de confinement seront intégralement remboursés sans aucun frais dés la demande écrite effectuée par email. Cette mesure est étendue également si le stagiaire ne peut effectuer la prestation suite à l’impossibilité de pouvoir se loger du à une fermeture par arrêté préfectoral.

  • 18/03/2020 : Fermeture d’Etablissement d’activités physiques et sportives en extérieur pouvant accueillir du public

Fermeture de notre Ecole de Surf H2O par décret n° 202-264 en date du 17 mars 2020.

Accueil sur le sable de la grande plage de l’Uhabia à Bidart.
+33 (0)6 49 98 77 26

Tout un espace dédié 100% à la Glisse